retourRetour 

Histoire de la maison de Jeannette

 

Madame & Monsieur FORTIN devant la maison de Jeannette
Jacqueline et Pierre FORTIN devant la Maison de Jeannette

Au XVIIIe siècle : construction de la maison 

Octobre 1985 : restauration par des bénévoles de Maisons Paysannes de France et des artisans Cette petite maison saintongeaise tire son nom de sa dernière propriétaire. La maison était inhabitée, mais la ferme servait encore. Elle fut rachetée par un couple angérien, Pierre et Jacqueline FORTIN, qui y installèrent le siège de 2 associations :

 La Société d'Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest (SEFCO) qui œuvre pour la sauvegarde des traditions populaires et de la langue régionale.

 Maisons Paysannes de France, section 17, qui fait la promotion de l'habitat traditionnel et dispense des conseils en matière de préservation du patrimoine bâti rural et démontre ainsi qu'il est possible de restaurer à l'ancienne avec de la chaux. La Maison de Jeannette, témoin du patrimoine culturel régional est un lieu vivant où l'on peut cueillir quelques fleurs du langage et des traditions. À l'intérieur, on y découvre un potager, ancêtre de la cuisinière, une cheminée, des instruments de la vie quotidienne du XIXe siècle et du début du XXe, des coiffes et des habits. Une bibliothèque (le pllanchotras aux lives), composée d'ouvrages essentiellement régionaux en français et en patois, du journal Le Subiet depuis sa création en 1901, et un fond important de pièces de théâtre. Elle est ouverte le mercredi après-midi, entrée libre.

La Maison de Jeannette est visitable par toute personne intéressée.

Si possible, nous contacter avant au 05. 46 .32 .03. 20 ou par courriel :

sefco17@wanadoo.fr

maisons.paysannes17@wanadoo.fr


Dans la même rubrique


 Raymond Servant - La vieille méson
 Visite guidée

Page mise à jour en 2008