Retour     Retour

10e Festival de théâtre patois à St Jean d’Angély (17)

compte rendu par " la Petuche"

Mes troés cots de thieur au 10è festival de théâtre patoés de Saint-Jhean d’Angélique.

Les 18 é 19 de mâr, comb’ d’amoureus dau théâtre patoés s’avant assit dans la belle salle Aliénor d’Aquitaine, pr zeu pllus grand pllaisî !

Le samedi au tantôt, vour’ nout’ grand barde Simounet’ animait, les drôles jhouiant de tout zeus thieurs pr avoèr le Prix dau Rideau d’Or des jeunes acteurs. L’avant teurtous été récompensés. Jh’avons vut é entendut l’Atelier théâtre d’Aulnay de Saintonge, les Quenailles dau bahut d’ Monguion, les Qu’étou qu’ol est ? de Salles d’Angles, é pis le Collège Jean Lartaud de Jharnat qu’at recevut le prix peur zeu professeur, Mme Tardy, qu’avait réécrit et mis en scène peur en faire ine pièce le conte de Simounet’ : Filozat et Foissette. Le thieur daus vagues blleues é bllanches acompagnait Filozat dans soun’ aventure, é sa renconte anvec Foissette la goélète.

Les élèves du collège Lartaud de Jarnac (16)Thièle pièce était ine création orijhinale, é poétique à partir d’ine istoère devenut ine référence de nout’ littérature patoése. ( Galope-chenaux de Simounet, disponible à la Maison de Jeannette) Ol était mon prmier cot de thieur.

JPG - 46 ko
Les élèves du collège Lartaut de Jarnac (16)

Le deusième, jhe l’avons oyut samedi au sèr, anvec le groupe chant de l’Amuse-Folk qu’at interprété anvec talent six chansons, en français é en patoés, notament La saintonjhaise, écrite pr zeu prsidente, Babeth.

Mon troésième cot de thieur, ol était dimanche, quant les Balivernes de Gourville avant jhoué Arnestine va t’au bal*. Le méteur en scène, Guy Moraud, se retrouant anvec in drôle é deus fames, at oyut l’idée de chanjher le pépé Françut en n-ine grand-mère. Beun menée, a paraissait jhène é fraîche, coum’ pounée de la veille, thièle pièce écrite en 1909 par Goulebenèze, qu’a recevut en 1924 le prmier prix au Concours littéraire de Barbezieux ! O faut dire otou que les acteurs jhouiant pr la prmière foès, é à Saint-jhean d’Anjhélique, fasant le baptême dau feu ... daus apllaudissements ! In moument istorique pr nout’patoés !

Bravo é merci otou à la Compagnie du clair de lune d’Antezant, au Foyer théâtral de Gondeville, aux Goules réjhouies de Saint-Yriex-sur-Charente, aux Durathieurs de Jhonzat, é à l’Amicale du Dandelot d’Authon, aus animateurs Simounet’, Natole, é Hélène, la Jhavasse de Poulignat. Tout thieu biâ monde nous a fait passé ine fin de semaine particulièrement agralante. Demandez-ou à thiélés-là qui y étiant, istoère d’eîte rognés pr l’rgret de pas y avoèr été !

Asteur, o vous thyite pus qu’à espérer l’an-née prchaine à Saint-Jhean d’Anjhélique pr le onzième festival !

La Petuche (pour la SEFCO).

* Dans Goulebenèze, sa vie, son œuvre par Georges Labodinière et Alex Henry aux éditions Rupella La Rochelle.